La pose des cordes et la finition du chevalet

L'attache-cordierIl reste à poser l'attache sur le cordier en réglant sa longueur et à monter les cordes sur l'instrument.

(Voir si dessous la méthode de montage des cordes au niveau des chevilles).


première étapePasser la corde dans le trou de cheville en laissant dépasser 1,5 à 2 cm.

deuxième étapeTourner la cheville à l'envers (sens horaire côté gauche et anti-horaire côté droit) pour récupérer le bout qui dépasse,
le bout est prêt à être croisé avec la corde.


troisième étapeReplier le bout autour de la corde, vers le haut, de manière à former une boucle.

quatrième étapeEnrouler la corde en serrant les spires du côté de la tête de la cheville.

cinquième étapeLa corde est enroulée avec le blocage de la boucle visible.


Les cordes sont tendues avec le chevalet en place de façon à établir les hauteurs et la courbure par rapport à la touche. A nouveau sont utilisées les limes coulisses.

Les cordes sont ensuite détendues et le chevalet terminé : amincissement de l'arête supérieure, arrondi sur cette même arête, pose d'un parchemin sous la corde la plus aigue (pour éviter qu'elle n'entaille le chevalet) et quelques détails de finition essentiellement esthétiques.

La mentonnièreLe chevalet remis en place et les cordes tendues, il ne reste plus qu'à attendre le musicien pour juger du résultat sonore sans oublier de poser la mentonnière (pour le violon et l'alto)...


Attention : tout comme l'âme le chevalet n'est pas collé mais "coincé" par la pression des cordes !

En guise de conclusion :

Toute les pièces décrites précédemment sont uniques, adaptées, façonnées pour votre instrument. Il est unique, son montage aussi...

fermer la fenetre

Inscrivez-vous gratuitement

vous recevrez
des informations
sur la vie de l'atelier
 

en 3 clics avec Facebook