Le rabotage de la touche

La touche - vue de dessousLa touche (en ébène) doit avoir un arrondi précis (dans le sens transversal), être parfaitement lisse et posséder un léger creux (dans le sens longitudinal) légèrement plus important du côté des cordes les plus graves.

Un arrondi précis pour épouser la courbure du chevalet dont la hauteur dépend de la touche,

Etre parfaitement lisse pour éviter les problèmes de mise en vibration à l'attaque,

Posséder un léger creux parce que la corde en vibrant décrit en son milieu un déplacement qui pourrait venir percuter la touche, provoquant des vibrations parasites (plus important du côté des graves, ces cordes ayant une plus forte amplitude de vibration).

La touche est tout d'abord rabotée puis ratissée, pour être ensuite poncée avec du papier de verre de plus en plus fin. La dernière finition s'obtient avec du papier de carrossier, extrêmement fin, qui se passe à l'eau.

fermer la fenetre

Inscrivez-vous gratuitement

vous recevrez
des informations
sur la vie de l'atelier
 

en 3 clics avec Facebook